429 – Changer d’ère

La fin a-t-elle vraiment besoin d’une introduction ? Aujourd’hui, pour la 429e fois, je me pose pour écrire. Même si c’est mon anniversaire je prends du temps pour avoir quelque chose à publier sur ce blog, quelque chose à vous raconter, quelque chose à vous dire. Pour la 429e fois je dois sortir des centaines de mots de mon cerveau et les extraire pour vous les servir sur un plateau. Pour la 429e fois.

Et, pour la première fois, il s’agit de vous dire adieu. Ou au revoir, plutôt.

 
Oui, j’arrête #hewhoshallwrite. J’arrête le projet, plus exactement ; écrire et publier tous les jours, j’ai l’impression d’en avoir fait le tour pour l’instant. Je continuerai probablement à poster ici de temps à autres, une fois par semaine par exemple, ou quand j’en ressentirai un fort besoin. En parallèle je n’arrêterai pas d’écrire : le but de ce blog était de me relancer, de me remettre sur les rails et je ne compte pas perdre cela. Je veux simplement m’attaquer à quelque chose de plus grand, un projet sur plusieurs mois qui ne serait pas fait de centaines de textes éclatés. Vous en entendrez sûrement parler. J’espère.

Par ailleurs la non nécessité de publier me laissera un peu de temps pour replonger dans les podcasts, que j’ai franchement délaissés ces dernières semaines. Cette aventure-là n’est pas terminée.

 
Je n’avais remercié personne lors des différents anniversaires de #hewhoshallwrite, attendant patiemment sa fin. Aujourd’hui je vais dire mes mercis, car il y a bien des gens sans qui tout cela n’aurait pas existé.

Merci à Elle, tout d’abord. Merci de m’avoir poussé à me lancer, merci de m’avoir suivi au début, merci d’avoir été ce que tu as été. Je suis triste que tu ne le sois plus – on l’aura bien compris.

Merci à Noémie ; tu es probablement une des rares à avoir absolument tout lu, tout dévoré ici et c’est parfois ton attente infinie de mes posts qui m’a poussé à ne pas abandonner. Merci.

Merci à RouletteRousse, partenaire de mes crimes d’écriture, sœur de plume. Merci à Matthias, qui m’avait prouvé il y a bien longtemps qu’écrire une fois par jour était un rythme qui pouvait être tenu. Merci à Lola ; gagner ton approbation alors que ton jugement est redoutable fut une grande joie pour moi. Merci à encoreuneconnasseparisienne : tu m’as fait découvrir la rage à nouveau, C.

Merci à Louisa, à Laurène, à Julie. À M., et même à V. Merci à Xavier qui n’a jamais supporté de me lire, à Camille et Lucie qui ont aidé à m’ouvrir les yeux, à Maëva, à Mistema, à ActarusLePrince, à Cluclu, à tous ceux qui ont lu, à tous ceux qui n’ont pas lu, à ceux qui ont aimé et à ceux qui n’ont pas aimé. Merci de vous être abonnés, d’avoir liké, favé, RT, partagé, commenté, discuté.

J’écrivais plus pour moi que je n’écrivais pour vous, mais c’est bien vous qui avez rendu cette aventure aussi merveilleuse.

 
Mille mercis,

Saeptem, also known as #hewhoshallwrite.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s