About

Moi c’est Saeptem. J’ai beaucoup de maisons sur Internet (elles sont listées un peu plus bas), mais il m’en fallait une nouvelle pour me remettre à écrire. Je ne prenais plus le temps pour cela, alors que ça m’est nécessaire. Indispensable.

 

Alors j’ai promis d’écrire tous les jours. De publier tous les jours.

Je n’ai pas à pondre des milliers de mots, je n’ai pas à passer des heures devant mon clavier – mais j’ai promis. J’ai promis que chaque jour, je publierai ici. C’est une sacrée expérience, et un bien grand défi.

Ce sera certainement un grand fourre-tout, un maëlstrom gigantesque et peut-être terrifiant. Écrirai-je du réel ou bien du fictif ? Serai-je libre ou censuré ? Qu’importe en réalité : ce qui compte, c’est qu’avant tout j’écrive vrai.

 

Quand je ne suis pas ici, tu peux me trouver sur Twitter (beaucoup), m’écouter ici (souvent), ou lire d’autres choses par là (rarement).

Publicités

3 réflexions sur “About

  1. Salut Saeptem, je découvre ce site depuis seulement quelques jours. J’aime beaucoup, tu me fais réfléchir et ressentir des choses. J’aimerais avoir ton aisance dans l’écriture, et savoir choisir mes mots comme tu choisis les tiens. Au plaisir d’en lire davantage, j’ai déjà beaucoup de lignes à rattraper 😉

  2. J’ai longtemps essayé de trouver un moyen (autre qu’un fichu commentaire public ^^) pour te contacter, mais finalement, je laisse tomber. J’aurais voulu t’écrire une tartine.
    Ton histoire avec Elle me touche énormément. Peut-être parce que ça trouve un écho en moi, un écho terrible parce que, même différente, j’ai vécu le même genre de chose. Sauf que moi j’étais Elle, et c’est moi qui suis partie. Quand je vois ta douleur, je la comprends et je la ressens. Je ne connais pas tout de l’histoire et je ne prétends pas tout connaître, mais j’aimerais tellement te dire qu’Elle ne voulait pas ça pour toi et qu’elle aimerait que tu ailles mieux, et que si elle se tait, c’est pour que tu aies une chance d’un jour, justement, aller mieux. J’aimerais vraiment que nos deux histoires se ressemblent aussi sur ce point-là.
    Un jour j’ai lu un livre, qui m’a paru extrêmement pédant à l’époque, et ridicule aussi, parce qu’il parlait d’une histoire d’amour et de la façon dont les protagonistes ressentaient le toucher de la peau de l’autre, cet Autre unique, et ce toucher unique, qui creusait comme des cratères de feu à chaque contact. Je me suis dit que ça ne pouvait pas exister, que l’auteur délirait complètement. Et puis je l’ai ressenti, ce fameux contact, et puis je t’ai lu, hier, toi qui disais que peut-être que vos corps étaient faits pour se rencontrer. Et je me suis dit qu’après tout, peut-être que ça existe, peut-être que c’est vrai.
    Et c’est tellement con de passer à côté de ça.
    La vie est tellement conne parfois.
    Je te souhaite tout le courage du monde. Tout ira bien. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s